Menu Close

C’est quoi, le Web 4.0?

J’ai traduit aujourd’hui, 28 février 2023, un articole que j’ai écrit et publie sur mon blog il y a presque 6 ans, le 28 mai 2017. Le voici:

 

”Le Web 4.0 est le web des émotions. Facebook nous a déjà appris à agir en fonction de nos émotions. Les boutons de réaction sur les publications (j’aime, j’adore, etc.) sont basés exclusivement sur les émotions. Le Web 3.0, quant à lui, nous apprendra à déléguer la raison à notre assistant personnel. Celui-ci résoudra les problèmes à notre place, que ce soit l’assistant personnel de Google, d’Apple ou le nouvel assistant personnel que prépare Facebook. Nous exprimerons nos désirs et agirons en fonction de nos émotions. Exactement comme nous sélectionnons actuellement le contenu avec le bouton “j’aime” (ce qui est déjà un signe du Web 4.0), et que Facebook, sur la base de cette action, ne nous montre plus les publications de nos amis que nous n’aimons pas, de même, l’assistant personnel qui sera omniprésent dans le processus décisionnel, comme l’est actuellement Google, sélectionnera et construira des actions correspondant à nos désirs exprimés par les émotions.

 

Cela vous semble étrange ? Pensez à quel point vous faites confiance à Google maintenant, sur le Web 2.0, lorsque vous voulez en savoir plus sur un sujet/une personne, etc. Google a maintenant une forme amorphe, peut être facilement manipulé par des techniques de référencement, mais le monde pose encore des questions à Google lorsqu’il veut obtenir une information. Et il croit ce que Google “dit” (confiance!!!!). Pensez qu’avec le Web 3.0, Google pensera, ce qu’il ne fait pas maintenant, il donner un sens au monde. Et dans le Web 4.0, il aura une forme. Et il pensera à notre place, résoudra tout à notre place, communiquera avec le monde environnant peuplé d’objets intelligents – avec lesquels il parlera “la même langue” 🙂

 

Web 4.0 est le Web où nous ne nous déplacerons plus. Le monde viendra à nous, à l’endroit où nous sommes, que ce soit pour un partenaire, pour le travail, pour le divertissement. Est-il encore utile d’aller à la mer lorsque vous pouvez créer un immense océan dans votre chambre, sur lequel vous pourrez chevaucher une baleine orque ? Vous serez mouillé, secoué et bronzé exactement comme dans la vie réelle, car les applications seront tactiles et stimuleront tous vos sens. Vous vous souviendrez avec amusement et quelque peu de dédain de l’époque où vous utilisiez votre téléphone pour vous connecter à internet. Tout comme beaucoup ne peuvent pas concevoir qu’il y a 10-15 ans encore, nous écrivions et envoyions des lettres. La lettre partait, voyageait pendant trois jours par la poste pour arriver dans une autre ville ou un autre pays. Le destinataire la lisait, écrivait une autre lettre en réponse, l’envoyait et elle arrivait à destination après trois autres jours. Donc, six jours au total. Imaginez comment une relation amoureuse se déroulait à l’époque. Bien sûr, si vous ne vouliez pas appeler sur le téléphone fixe et que sa mère répondait :)))) Le téléphone portable disparaîtra, bien sûr, et un nouvel univers s’ouvrira, dans lequel les personnes nées aujourd’hui se sentiront chez elles, et celles nées plus tard se sentiront en visite. Et peut-être captives…

 

Le Web 4.0 est le Web du monde et de la vie simplifiée. Avez-vous remarqué le succès des citations sous forme de phototexte sur Facebook, Instagram, etc. ? La philosophie et la connaissance sont vulgarisées en une, deux ou trois phrases. Comme je l’ai écrit précédemment, lors de la transition d’un Web à l’autre, l’effort cognitif diminue, tout comme la capacité de déchiffrer et de stocker les connaissances. Les informations seront résumées en pilules faciles à avaler et à digérer, par exemple : “L’amour est tout dans la vie”. C’est vrai, n’est-ce pas ? C’est tout ce que vous devez savoir. Le reste, l’assistant personnel le sait, lui qui a accumulé des centaines de milliers de livres. Si vous en avez besoin, vous pouvez toujours le réveiller de son sommeil en appuyant sur un bouton pour lui poser la question. Mais vous n’aurez plus besoin de ces livres. Vous saurez que vous les avez à votre disposition à tout moment, ce qui vous tranquillisera. Ce ne sera pas comme si vous y renonciez, mais comme si vous les mettiez simplement dans une bibliothèque, qui est l’assistant personnel.

 

Lorsque j’ai emménagé dans le studio où je vis maintenant, j’ai demandé aux propriétaires s’ils avaient une bibliothèque. Et ils ont été un peu surpris : une bibliothèque ? Personne ne demande plus ça. Immeuble résidentiel, excellentes conditions. Pas besoin de bibliothèque pour vivre dans d’excellentes conditions. Dans le Web 4.0, vous n’aurez plus besoin de beaucoup de connaissances pour mener une vie heureuse. Trop de connaissances deviendront oppressantes. Google les possède toutes. Google devient mon cerveau. Je lui confie mes pensées et j’y fais appel quand j’en ai besoin. Mais peut-être que je n’en ai pas besoin. Parce que Google traite ces informations et me donne directement des décisions. Donc, je n’ai plus besoin de le faire moi-même. Je peux me reposer. Aimer, être contrarié, être ému. Et l’assistant personnel me donnera un mouchoir et me rappellera que je dois manger parce que ma glycémie a baissé. Il l’a mesuré pendant que j’aime (ou que je suis contrarié, etc.). Que font les montres intelligentes maintenant ? Elles nous mesurent. Que font les citations maintenant ? Elles nous donnent l’impression d’être intelligent et sage. La vérité ne se voit que lorsqu’on agit. Dans le Web 4.0, on agira parfaitement, car on suivra les instructions de l’assistant personnel, comme on le fait maintenant avec Google Maps, le GPS, etc. On n’aura donc pas besoin de savoir trop de choses. La plateforme ne veut pas non plus qu’on en sache trop. Elle veut juste nous émouvoir. Elle s’occupe de la partie rationnelle.

 

Le Web 4.0 est le Web dans lequel l’homme aura le rôle de demiurge. Cela se produit déjà dans le Web 2.0. Dans le Web social, le contenu généré par l’utilisateur a déclenché une révolution, a sorti ‘’les nobles’’ des châteaux, a remplacé les journalistes, a exercé une pression sur les politiciens avec des mouvements de rue nés dans les réseaux sociaux. Les hommes ont remplacé Dieu. Il existe de nombreux groupes Facebook et pages de saints où les gens prient. Mais à qui, puisque Dieu n’a pas de compte Facebook ? J’ai écrit en détail sur la foi dans les réseaux sociaux dans le premier Manuel de Journalisme en Ligne, et vous pouvez trouver ce fragment ici. C’est intéressant 🙂 Dans le Web 4.0, l’homme sera servi par des plateformes. L’homme aura un rôle de demiurge. Il y aura une concurrence féroce sur le marché entre les plateformes qui créeront des univers pour l’homme. En 3D, en 4D, en hologrammes, en réalité augmentée. Tout sera basé sur les désirs émotionnels de l’homme. L’homme deviendra le créateur d’univers. Créateur. Au commencement était la parole. D’accord, vous pourriez dire, mais l’homme sera manipulé par les plateformes. L’homme, pauvre de lui, sera un émotif qui croira qu’il est un créateur. Mais en réalité, derrière lui, il y aura tranquillement la plateforme, qui détiendra toute la partie rationnelle.

 

Donc, qui détient le contrôle ? Celui qui raisonne clairement. Celui qui est souvent invisible. Combien d’entre nous prennent conscience de la façon dont les plateformes déterminent nos actions chaque jour ? Combien de ceux qui lisent certains articles sur Google pensent qu’ils ont été artificiellement classés et maintenus là grâce à des techniques de référencement ? Combien d’entre nous sont conscients de la façon dont Facebook influence nos actions quotidiennes, les choix que nous faisons, etc. ? Combien d’entre nous pensent que peut-être derrière ‘’Dieu’’ se trouvent des conseillers qui lui donnent des conseils, qui le manipulent, qui déterminent ses actions ? Combien d’entre nous y pensent ? Nous ne les voyons pas, ils sont invisibles, mais cela ne signifie pas qu’ils n’existent pas. En général, ceux qui détiennent le contrôle sont discrets, ils ne se montrent pas. 🙂 Donc, ‘’Dieu’’ sera l’homme. Et les plateformes seront ses conseillers invisibles. Tout comme elles le sont maintenant, de plus en plus”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Page Reader Press Enter to Read Page Content Out Loud Press Enter to Pause or Restart Reading Page Content Out Loud Press Enter to Stop Reading Page Content Out Loud Screen Reader Support